La caisse découverte ''Je me souviens''

Boire des vins, du cidre et un acer du Québec tout en apprenant sur notre histoire et notre culture, voilà l'idée derrière cette caisse thématique! 
Comportant 6 bouteilles, choisies avec soin par notre sommelier spécialiste de notre terroir, cette caisse à thématique historique et culturelle est parfaite pour les personnes qui souhaitent joindre l'utile à l'agréable!

C'est aussi la caisse idéale à partager lors de la fête nationale du Québec, à offrir à une personne passionnée d'histoire ou à quelqu'un qui souhaite découvrir le Québec par ses vins, ses cidres, sa musique, sa littérature et son cinéma!

Cette caisse contient :
  • Julie 2020 du Domaine des CĂ´tes d'Ardoise - Vin rosĂ©

    Pourquoi? Ce vignoble est un monument dans l'histoire de la viticulture québécoise : c'est le tout premier vignoble commercial québécois! Il existe depuis plus de 40 ans. C’est en 1979 que les terres du Domaine des Côtes d’Ardoise furent achetées par Christian Barthomeuf, un Français venu s’installer dans la région en vue de pratiquer la viticulture. M. Barthomeuf est aussi l'inventeur du cidre de glace, emblématique de notre terroir et de notre climat.

    🎵 À boire en écoutant la chanson Julie du groupe culte Les Colocs.

  • CuvĂ©e Natashquan du Vignoble L'Orpailleur - Vin blanc

    Pourquoi? Le nom de ce vin rare et exclusif, Natashquan, a été donné en hommage à l'auteur Gilles Vigneault, célèbre poète et auteur-compositeur-interprète québécois poète, mais aussi grand ami et conseiller des vignerons. Natashquan est une municipalité du Québec, située dans la MRC de la Minganie et dans la région de la Côte-Nord. Depuis 2007, une portion des ventes de cette cuvée est versée annuellement à la Fondation du Patrimoine Gilles Vigneault, pour le remercier d'avoir, en 1982, donné le nom au vignoble. Le Vignoble de l'Orpailleur est l'un des plus vieux vignobles commerciaux au Québec. Il reste le plus gros vendeur de vins d'ici et est donc considéré comme un incontournable.

    🎵📚 À boire en écoutant la chanson Natashquan de Gilles Vigneault ou en lisant le recueil de poésie Et arrivées au bout nous prendrons racinede Kristina Gauthier-Landry, publié à La Peuplade.

  • La Marelle RĂ©serve 2018 de l'École du 3e rang - Vin blanc

    Pourquoi? C'est sur le terrain d'une ancienne école de Saint-Joachim-de-Shefford, dans les Cantons-de-l'Est, entre Granby et Waterloo, que se trouve ce vignoble. Cette volonté de rendre hommage aux écoles de rang de l'époque et aux institutrices qui ont enseigné des années 30 à 60 dans les écoles rurales du Québec se fait bien sentir, tant dans le nom du vignoble que dans celui des produits, comme La Relâche, La Marelle, Les Écoliers, Le Bulletin et plus encore. D'ailleurs, avec l'aide des artisans du village, les propriétaires ont reconstruit l'école sur leur terre, avec sa cloche, le pupitre de l'enseignante et ceux des élèves, qui sert aujourd'hui de lieu de transformation des différents fruits en boissons alcoolisées.

    C'est après l'adoption, en 1829, de l'Acte pour l'encouragement de l'éducation populaire que les écoles de rang surgissent ici et là en milieu rural. Les habitants convertissent certaines maisons en école, à un endroit qui peut accueillir jusqu'à une trentaine d'enfants d'âge scolaire. Il y a eu environ 5000 écoles de rang à la grandeur du Québec lors des 19e et 20e siècles.

    C'est au milieu des années 1940, au Québec, que s'est faite la réforme du système scolaire. Les écoles de rang disparaitront peu à peu. Il en restera environ 500 en 1960 et seront devenues désuètes après la création du Ministère de l'Éducation en 1964. Plusieurs d'entre elles sont démolies ou modifiées en habitations familiales, d'autres sont transformées en petits musées évoquant une institution qui a marqué durant plusieurs décennies l'histoire du Québec. L'une d'elles, aujourd'hui, est devenue l'emblème d'un vignoble!

    📚 À boire en lisant le roman Une saison dans la vie d'Emmanuel de Marie-Claire Blais.

  • Le PressĂ© du Vignoble La Grange de l'ĂŽle - Vin rouge

    Ce vignoble est situé sur l'Île d'Orléans, l'un des premiers endroits à être colonisé en Nouvelle-France, mais aussi un lieu essentiel pour l'histoire de la viticulture de chez nous. En 1535, lorsque Jacques Cartier explore le fleuve Saint-Laurent, il note la présence de vignes sauvages sur l'île d'Orléans. C'est pour cette raison qu'il lui donna le nom d'Isle de Bacchus, considéré comme le Dieu du vin.

    Aujourd'hui, l'île d'Orléans est un endroit de prédilection pour la culture de la vigne et on le remarque notamment par la présence de nombreux vignobles sur le territoire.

    🎵 À boire en écoutant la chanson Le tour de l'île de Félix Leclerc (ou la très belle reprise de Louis-Jean Cormier) ou la chanson Calfeutrer les failles de Tire le Coyote.

  • Cidre effervescent du Domaine Cartier-Potelle - Cidre

    La pomme est certainement l'un des fruits les plus emblématiques du Québec : notre climat se prête parfaitement à sa culture. À l'automne, les vergers sont remplis de gens qui viennent cueillir des pommes pour en faire des tartes, des beurres, des croustades. Pour plusieurs, c'est devenu un rituel.

    Le Québec est considéré comme l'un des grands joueurs dans l'univers du cidre. On connaît tout particulièrement le cidre de glace, un produit liquoreux typiquement québécois fabriqué à partir de moût ou de pommes gelés par le froid naturel. Cependant, les producteurs et productrices de cidres ne cessent d'innover et concoctent aussi des cidres rosés, effervescents, tranquilles et de feu. Domaine Cartier-Potelle est l'un de ceux-ci. Il est d'ailleurs situé à Rougemont, considérée comme la Capitale de la pomme au Québec.

    🎞️ À boire en visionnant l'important court-métrage Wapin (La pomme) de la réalisatrice atikamekw Katerine Néquado, pour découvrir une toute autre signification du mot ''pomme''.

  • PrĂ©mices d'Avril du Domaine Acer - Acer

    Une caisse découverte de notre terroir sans vin acéricole? Impossible! C'est avec l'une de nos plus grandes richesses que Domaine Acer produit ses boissons alcoolisées : l'érable, une ressource naturelle bien de chez nous.

    Domaine Acer est d'ailleurs un pionnier : les producteurs sont les premiers à avoir obtenu, en 1996, une permis de production artisanale de boissons alcoolisées à base d’érable. Leurs acers résultent exclusivement de la fermentation, un procédé qui permet d’exprimer la complexité de l’érable, de produire des vins secs, et d’assurer une grande buvabilité grâce à un taux d’alcool modéré.

    📚🎞️ À boire en lisant le conte Une abominable feuille d'érable sur la glace de Roch Carrier ou en visionnant le court-métrage inspiré de ce texte, Le chandail, réalisé par Sheldon Cohen et produit par l'Office national du film du Canada.